decoration decoration decoration
decoration
leaf leaf leaf leaf leaf
decoration decoration

Mes ancêtres

∞ Mes Ancêtres ∞


Mes ancêtres, les Hmong, peuple nomade et dispersé dans le monde aujourd’hui.
Un peuple vivant simplement de ce qui est donné et pourtant un peuple sans terre, persécuté, banni, trahi, à fuir, à se cacher, en exode.
De part leurs histoires, sous tend des blessures très fortes et ancrées. Des blessures communautaires.

Depuis des générations, certains Hmong portent en eux toutes formes de perceptions et de connaissances.
Leur médecine est une médecine de l’âme. L’âme, le cœur, le centre.
Aujourd’hui encore, certains perpétuent des rituels dites « chamaniques hmong » avec divers instruments et chants afin d’ entrer en transe pour « discuter » avec l’âme, les âmes des défunts, des ancêtres transgénérationnels et inter générationnels.
Persécutés pour leurs perceptions, ils ont dû se cacher pour ne pas être pris pour des fous.

Prise pour un fou, une folle ?
Voilà un mot que je me suis entendue dire plusieurs fois lorsque mes perceptions se sont dévoilées.
Malentendante depuis l’âge de 20 ans, perte d’audition et acouphènes font parti de ma vie.
Basculée brutalement dans un monde sans silence, acouphènes, vertiges et perte des sens m’ont précipitée dans un puits sans fond : 3 mois de chute libre…
S’ensuit 3 mois à me relever avec pour seul son audible : le rire des enfants chaque matin. Un déclic, une force, une détermination.

Seule, réapprendre à marcher, percevoir et ressentir mon corps, mon espace, l’espace de mes 5 sens.
Réapprendre à entendre différemment.
Appréhender ces angoisses de ne plus entendre.
Seule, vraiment ? Voilà depuis 4 ans et demi, sur ce chemin d’introspection, toutes ces voix se sont mêlées et m’ont menée parfois à une folie devenue meurtrière. 
Cette folie meurtrière qui exprime un tel mal être, un appel de mon cœur, de mon âme dans ce désir d’écoute de soi et ce désir de liberté de notre histoire d’âme communautaire.

En explorant cette porte de mes Ancêtres, c’est une volonté profonde de les honorer en nous libérant.
J’embrasse aujourd’hui ces héritages qu’ils m’ont transmise pour embraser cette liberté d’Être.
Alors c’est mon corps ouvert à mes perceptions qui danse aux sons de mon écoute, de mon cœur et de la vie qui coule et vibre en moi.


Lorsque je vous accueille, c’est tout mon corps qui danse et qui entre en transe.
Tous ces chants et sons que j’entends, ils sont présents pour vous, pour nous. Ils ouvrent les portes de votre histoire, de votre âme, de votre cœur qui chantent vos rires, vos larmes, votre enfant intérieur, vos blessures, vos pensées, vos ancêtres, vos vies passées, vos êtres et bien plus…
Sans instruments, sans objets, tel un chef d’orchestre, mes mains, mes bras, mon corps dansent et vibrent au son de votre chant, accordent les désaccords et les remettent au diapason pour vibrer au plus juste de qui vous êtes avec ce que vous êtes.

Aujourd’hui je regarde ce passé d’initiation à mon écoute. Ce passé et ce présent à écouter et voir le monde avec mon cœur.
Et je souris du haut de mes 42 ans !
Je souris car le silence est autre.
Je souris car l’écoute de mes ancêtres m’élève et ouvre mon regard au monde.
Je souris parce que, sûrement, le plus grand Amour que je me suis donnée et que je me donne aujourd’hui est cette liberté de me voir et de me ressentir tel que je suis et qui je suis.

∞ Merci à mes Ancêtres, à mon Être, à vous Tous ∞

Mes ancêtres - Sophie Ly Vu

Habits traditionnels et broderies Hmong fait mains.
Photo de gauche : confectionnés par ma grand-mère maternelle.
Photo de droite : confectionnés par ma 2ème maman que j’appelle maman.
Un merci infini à ma maman que j’aime et qui confectionne tous ces vêtements et broderies hmong en perpétuant notre héritage coloré.
Merci à ma fille pour la prise de photo.

Sophie Ly Vu

Sophie Ly Vu

loading
×